Ma petite caille… laquée.

A défaut de manger des grives… de fantasmer sur des rêves jadis perdus d’ortolans et espérant la vision de la bécasse suspendue, je m’en vais chouchouter mes petites cailles !

Mon boeuf Bourguignon ou Daube, enfin y a du vin !

L’idée, vous l’aurez compris, c’est d’en avoir et d’en donner ! Ce n’est pas faire de la grande cuisine ! mais faire du pas cher, du familial ou moins et de se faire plaisir sans prendre de trop gros risques.